QUELLES SONT LES CONDITIONS DE VIE DES FRONTALIERS ?

  • il y a4 mois
  • 1

Quand on travaille en Suisse et qu’on vit en France, on devient un frontalier suisse. La moitié des travailleurs frontaliers est domiciliée en France. C’est vrai qu’il est tentant de déménager en France et continuer à travailler en Suisse, en raison des salaires élevés qu’elle procure. Toutefois, la situation du frontalier est bien particulière. En effet, il est soumis à deux systèmes différents au niveau des impôts et de la sécurité sociale notamment. Ainsi, il doit gérer cette situation complexe et se tenir au courant des lois en vigueur dans les deux pays distincts :

  • Le versement des allocations familiales selon votre situation dépend soit de la France soit de la suisse.
  • Les cotisations de retraite : les travailleurs frontaliers suisses cotisent en Suisse.
  • Pour les frontaliers résidant en France, vous touchez vos allocations chômage de la France !
  • Si vous souhaitez travailler en Suisse et résider en France et que vous êtes ressortissant étranger, il faut avoir son permis de travail en suisse.
  • Par contre, si vous êtes de nationalité suisse, vous n’en avez pas besoin
  • Vous pouvez payer vos impôts soit en suisse et être directement prélevés à la source, dans certains cantons comme Genève, soit en France (travailleur frontalier de Vaud).
  • Attention ! Si vous travaillez en Suisse et y restez vivre en semaine (vous êtes obligé de vivre au moins une fois par semaine dans votre résidence en France ), vous paierez vos impôts sen Suisse.
  • En tant que résidents en France, vous consommez en Euros mais êtes payés en Francs suisses. Vous êtes donc soumis aux variations des taux de change.

Rejoignez la discussion

Comparer les annonces

Comparer